ZeroTabac
Justice Non classé Politique Prévention Santé Tabac Terrasses

Terrasse sans tabac (dernier acte) : Oui, nous avons tous le droit d’aller au café ou au restaurant sans être incommodés par la fumée de tabac.

La loi Evin de 1991 était exemplaire car elle était élaborée par un spécialiste des questions juridiques pour lequel chaque mot a son importance.
Son décret d’application du 29 mai 1992, promulgué par un médecin, a détruit pour 30 ans, les effets que l’on pouvait attendre de cette loi que tant de pays nous envient.
Le décret du 15 novembre 2006 a tenté de rétablir l’esprit de la loi, mais il était rédigé en des termes quelquefois mal définis, voire équivoques. Très isolée, DNF a osé affronter la coalition de ceux pour qui le tabac est source de revenu, ou de ceux qui croient à tort que tabac et convivialité se conjuguent, ou encore de ceux qui pensent voler au secours de la Liberté en privilégiant la liberté individuelle d’une minorité, prisonnière de sa dépendance, face au bien-être et à la santé de l’immense majorité.

Concernant les terrasses, désormais les règes sont simples

 

On ne peut fumer en terrasse
que si, étant fermée de 3 cotés,
– elle n’a ni toit ni auvent
– ou bien si, disposant d’un toit ou d’un auvent, elle est intégralement ouverte en façade frontale.

Ce qui implique que l’établissement n’ait pas d’autre ouverture qu’une porte refermée après chaque passage.

Mais, dans tous les cas, le propriétaire est en droit de déclarer sa terrasse « sans tabac »

 

Si vous souhaitez imprimer et découper cette affichette, une planche de huit est mise gratuitement à votre disposition.

Mais là ne s’arrête pas l’action que peuvent mener cafetiers-restaurateurs et clients.

La protection contre le tabagisme passif ne se limite pas aux espaces confinés. Elle est réclamée par la population dans les files d’attente, dans les abribus, .., et particulièrement dans les terrasses de cafés et de restaurants. C’est ainsi que le ministère de la santé a imaginé inciter les professionnels de l’hôtellerie-restauration en créant un guide des terrasses sans tabac dont la gestion a été confiée à DNF avec un financement du Fonds de prévention des addictions.

Nous connaissons les grandes difficultés que rencontre la profession de l’hôtellerie-restauration, mais nous savons aussi par ceux qui ont signé la charte « Ma Terrasse Sans Tabac » que, loin d’être une difficulté, la création d’une terrasse sans tabac confère de nombreux avantages.

Quant à vous qui attendez depuis longtemps de pouvoir déjeuner, diner ou passer un bon moment dans ces lieux de convivialité, n’attendez plus, faites le savoir au cafetier ou au restaurateur. Et lorsque vous arrivez à le convaincre, signalez-le au guide Ma Terrasse sans Tabac qui le recontactera pour signer la charte et lui fournira la vitrophanie qui permettra de le reconnaître.

Merci à toutes et tous ceux qui ont pu arriver au bout de ce long chemin qui, n’en doutons pas, débouchera sur une victoire pour tous comme nous en font part le restaurant Treize au jardin ou le restaurant Paris Breizh

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.